À propos

Graphiste et infographiste : qui sont-ils ?

À l’heure où la polyvalence est une qualité recherchée dans notre monde hyperactif, on ne sait plus où donner de la tête lorsqu’il faut mettre en œuvre un projet de communication. Faire appel à un graphiste puis à un infographiste, ou plutôt chercher une personne qui saura gérer le projet de A à Z. Comment faire le bon choix et comment s’y retrouver parmi toutes ces compétences sans faire exploser son budget ?

Faisons le point sur ces métiers trop souvent considérés comme étant les mêmes, aux compétences pourtant si complémentaires.

Graphiste et infographiste : qui fait quoi ?

Si les nouvelles technologies tendent à rendre la limite entre ces deux métiers de plus en plus ténue. Graphiste et infographiste n’ont pas le même rôle et ne font pas tout à fait appel aux mêmes compétences.

Le graphiste, c’est l’artiste, le créateur par excellence. Le métier de graphiste c’est avant tout de créer des visuels, de traduire votre image et votre univers pour ensuite développer des outils de communication efficaces. Pour cela, ces outils sont assez simples et manuels : une feuille, un carnet, stylo, pinceau, collage… Le graphiste s’attache avant tout à imaginer le biais par lequel votre message sera révélé, et à mettre en avant les points forts de votre projet à travers une création unique.

L’infographiste est né dans les années 70 avec l’arrivée des ordinateurs et des logiciels de PAO et CAO (publication et création assistée par ordinateur). Il peut être tout aussi créatif, mais son rôle c’est avant tout de traduire le travail du graphiste en version numérique pour aboutir au produit final. Il est en quelque sorte le maitre d’œuvre, le traducteur du projet, celui qui rend le projet viable et réalisable.

Peut-on faire appel à un graphiste-infographiste ?

Vous l’aurez compris, les nouvelles technologies allant de plus en plus vite et les besoins en communication faisant appel à plus de compétences, beaucoup de graphistes sont amenés à faire preuve de polyvalence et deviennent aussi infographistes, et vice versa.

Et sur le sujet, il y a bien sûr pléthore de pour et de contre. D’un côté, il est évident qu’un graphiste qui possède aussi des compétences techniques sera à même d’anticiper son travail créatif sur la partie PAO / CAO. Et évite ainsi toutes les discussions entre graphiste et infographiste lors du passage à la production. On gagne du temps et donc de l’argent.

Cependant, on peut aussi se poser la question de faire appel à un vrai spécialiste dans un domaine, plutôt qu’une personne polyvalente qui maitrise un peu de notions graphiques et un peu de notions techniques. Avoir de vraies compétences dans un domaine, cela a un coût, mais c’est aussi le gage d’un travail plus approfondi grâce à l’oeil d’experts dans leur domaine.

Complémentaires ou frères ennemis ?

Difficile de trancher sur la question, me direz-vous ! Quel que soit votre projet, il est avant tout capital d’établir un cahier des charges précis, faisant la liste de vos objectifs, les buts du projet et les compétences qui seront nécessaires pour le réaliser. En développant efficacement ce travail préparatoire, vous serez à même de choisir quelle personne saura réussir la mission que vous lui donnez, en fonction de ses compétences, mais aussi en fonction de ses capacités à s’adapter à vos demandes, à son sens créatif et à comprendre votre univers.

Parce qu’un projet réussi, c’est un projet compris et bien préparé autour de vos valeurs, vous devez être l’acteur d’une équipe efficace et soudée autour de votre projet.

Bien comprendre chaque rôle dans un projet graphique est capital pour décider qui saura répondre au mieux à votre demande et rendre le plus fidèlement possible votre discours ou vos valeurs. Et même si on veut tout, tout de suite et pour le moins cher possible, il faut aussi savoir faire de preuve de patience et de clairvoyance.

Les compétences de chacun permettent de mieux approfondir le sujet et le travail d’équipe permet aussi d’avoir un échange de points de vue qui peut être un vrai plus dans l’élaboration d’un travail créatif.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prev Post

Couleurs : comment trouver les bonnes combinaisons ?

Next Post

Les 5 signes qui montrent que vous avez (urgemment !) besoin d’un graphiste