À propos

Les finitions en impression ou comment mettre les techniques d’impression au service de votre créativité

Prospectus, cartes de visite, carton d’invitation… quel que soit votre projet print, vous avez de multiples possibilités pour rendre votre projet encore plus visible, plus beau et donc plus efficace. Et les finitions d’impression jouent un rôle particulièrement important dans la mise en valeur des éléments essentiels de votre communication. C’est un peu comme la cerise sur le gâteau ! Alors, quel effet choisir et sur quel support ? Comment rester sobre tout en donnant LE petit coup de pouce à votre créa ? Faisons le tour ensemble des différentes options.

Donner du relief avec des finitions adéquates

Lorsqu’on crée un projet, on a toujours deux solutions :

  • Créer une surface de communication sur laquelle on plaque toutes les infos. On met plein de couleurs, des polices et on prie très fort pour que le client potentiel qui va le recevoir sache faire le tri dans tout ce fatras.
  • Jouer la carte de l’organisation et on mise sur l’essentiel pour que seules les infos importantes soient visibles.

On est d’accord, la deuxième solution est la meilleure. Pour mettre en valeur votre message on peut lui donner du relief grâce à des finitions qui vont venir simplement relever le message. La technique la plus tendance s’appelle le letterpress ou débossage. Il s’agit tout simplement de placer le support visuel dans une presse qui va venir écraser le papier pour lui donner un relief en creux, sur certains éléments. On peut par exemple l’employer sur une partie d’un logo, un nom, un titre.

Autre technique possible, l’embossage qui à l’inverse va créer du relief en bosse. Enfin, on peut utiliser la technique du marquage à chaud avec une encre dorée, argentée ou d’autres teintes et effets. Cette technique est très utilisée pour les faire-part, les cartons d’invitations, les cartes de visite et donne une certaine élégance.

Donner du style

Quelle que soit la technique, pour apporter du style il faut savoir jouer avec modération et ne point trop en faire. Le vernis sélectif permet de mettre en valeur des éléments de votre création sans appuyer de façon globale la brillance. Il fait partie des finitions qui attirent l’œil et permet de surligner un message ou un logo. Le pelliculage peut également apporter sa propre touche en jouant sur les effets. Cette technique apporte du brillant, mais peut aussi être employée de façon plus ingénieuse avec des touches nacrées, voire même holographiques, pour des effets carrément tendance.

Et si vous souhaitez jouer la carte de l’originalité, vous pouvez également laisser faire le support en jouant sur un choix de papier texturé qui se suffit à lui-même. Dans ce cas, on reste sobre, on fait le choix d’un mode d’impression classique et le choix du papier fait le reste pour garder le cap d’un style sobre et affirmé.

Donner du pep’s

Et là encore, il faut jouer finement. Donner du pep’s à sa créa ne veut pas dire transformer son support en boule à facette. Ça signifie simplement apporter le petit plus qui va booster votre contenu et donner envie de le lire ! Pour ça on peut faire preuve d’originalité tout en finesse. Plusieurs techniques possibles comme le paper cut out, l’art du découpage fin et délicat à la japonaise. On superpose plusieurs couches de papiers de couleurs et de formes différentes pour faire apparaitre un motif. C’est la grande tendance graphique du moment. On peut aussi se laisser tenter par l’art du pliage : quoi de plus original qu’un faire-part en accordéon ou pourquoi pas en origami ? Vous pouvez encore utiliser des encres à gratter et offrir à votre destinataire une jolie surprise à découvrir après avoir gratouillé votre créa.

À vous de choisir maintenant, parce que oui, il va falloir faire un choix parmi toutes ces techniques. Inutile de chercher à cumuler les effets, votre projet perdra toute sa splendeur et son impact sera alors quasi nul. Faites simplement preuve d’originalité et de finesse en toute simplicité.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

Moodboard : est-ce indispensable ou un gadget pour épater le client ?